musiQC numériQC

La relation de presse pour projeter la bonne image

En tant qu’artiste, comment savoir si on projette la bonne image dans l’industrie? C’est lors du musiQCamp de février que Marie-Ève L’Amour d’Avenue 66 est venue présenter des réponses et surtout des pistes de solution à ce questionnement.

Qu’est-ce qu’un relationniste exactement?

Marie-Eve LamourComme l’a si bien dit Marie-Ève L’Amour, on n’apprend pas ce métier à l’école. Il s’agit plutôt d’un métier qu’on rencontre sur le terrain, en côtoyant le milieu culturel. Or, il faut pourtant autant de relationnistes qu’il y a d’artistes, ou presque.

Tout d’abord, il est important de démystifier qui fait quoi dans le milieu :

  • un relationniste va créer le lien entre l’artiste et les médias
  • un pisteur radio (ou tracker) va travailler au niveau du placement de chansons à la radio
  • un éditeur musical va travailler au niveau du placement de chansons dans les publicités
  • un promoteur va travailler à remplir les salles de spectacles

Qu’il s’agisse donc de promotion d’un album ou d’un lancement, d’une entrevue journalistique ou à la télévision, le relationniste est là pour accompagner l’artiste afin que ce dernier soit le plus vu/lu/entendu possible. Une autre grosse partie du travail de relationniste revête dans la revue de presse, celle-ci étant bien importante pour l’image de l’artiste à court et long terme. Tout se qui se dit ou s’écrit au sujet d’un artiste est donc recensé à l’intérieur de cette même revue de presse dans le but de toujours mettre en valeur l’image.

Malgré tout, le relationniste ne peut rien garantir en termes de couverture médiatique. Cette dernière dépend de beaucoup de facteurs, par exemple d’autres évènements à la même date, ou tout simplement le choix éditorial des journalistes.

Est-ce possible de faire ses propres relations de presses en commençant?

Engager un relationniste à ses débuts ne vaut pas toujours la peine, puisqu’il faut avoir un album fini, ou une tournée en vue. Par contre, une fois ce processus terminé, un relationniste vous permettra d’avoir des bons contacts et de sauver énormément de temps!

Quelques conseils pratico-pratiques qui vous permettront de partir la machine du bon pied :

    journal

  • Toujours bien connaitre son auditoire, travailler sa cible et le message ;
  • Utiliser des outils de gestion de courriels comme MailChimp ;
  • Afficher ses spectacles dans les calendriers web comme Hoppening ;
  • Choisir son moment de sortie stratégiquement : privilégiez des périodes plus calme et moins achalandé côté sorties (généralement entre novembre et mars) ;
  • Trouver des choses pour ne pas que le public nous oublie : pousser plus loin que votre propre contenu musical et parler de l’actualité qui vous touche par exemple!
  • Investir dans un bon photo shoot dès le début : travailler son image de marque commence dès le jour 1 ;
  • Conseil de relationniste : si vous décrochez une entrevue, arriver avant l’heure! Rien de pire pour l’image qu’un artiste qui arrive en retard…
  • Communiqué de presse : trouver toujours un titre accrocheur, assurez-vous d’avoir une bonne image qui vous représente (c’est votre identité!) et surtout, surtout, soyez multiplateformes en mettant le plus de liens possible.

Et les médias sociaux là d’dans?

Le numérique a apporté de nouveaux outils très pratiques afin d’entamer des conversations ou d’assurer un suivi avec les blogueurs et journalistes. Les réseaux sociaux permettent de créer des liens avec la communauté numérique.

Conseils pour une meilleure performance :

  • le groupe ou le musicien doit être facilement trouvable sur Facebook;
  • le visuel attire vite l’œil, le public doit vous reconnaitre;
  • le courriel de contact soit être bien évident, très important ;
  • l’information est diversifiée, l’offre complète est là et les liens vers les différentes plateformes sont faciles d’accès;
  • la fréquence et le timing de publication sont à considérer (11h étant l’heure idéale selon certaines études);
  • Engager la discussion avec les fans, c’est la beauté et l’avantage des médias sociaux!
  • Publier le plus de photos, vidéos et articles pertinents tout en choisissant bien le canal (Facebook pour la vidéo, Twitter pour de courtes annonces ou références);
  • Créer une demande, par exemple avec des concours!

1 comment for “La relation de presse pour projeter la bonne image

  1. 12 avril 2015 at 20 h 39 min

    Les premiers mois lorsqu’un artiste s’essaie comme relationniste seront plutôt des essais et erreurs, le but étant de savoir bien promouvoir sa musique!

    D’emblée le message de Marie-Ève est clair, les éléments incontournables sont les suivants : être bien entouré, connaître son milieu, et avoir les bons outils. Mais ce qui apparait comme un élément clé d’après elle, c’est qu’il FAUT être multi-plateforme! En effet, selon la relationniste toutes les plateformes sont bonnes et il est primordial d’en tirer avantage. Aussi, un relationniste fait un travail de coaching afin que l’artiste se sente le plus à l’aise possible avec les médias et partout où il ira pour des entrevues.

    Mais trouver LE relationniste qu’il vous faut n’est pas toujours chose facile quand on sait qu’il n’y a aucune garantie de résultat. De plus, pour Marie-Ève l’Amour, il est primordial que le relationnisme aime l’artiste et la musique du band. Sans cet élément accrocheur, il serait difficile de travailler à défendre l’image d’un individu dans lequel on ne croit pas. Il faut aussi être réaliste, c’est-à-dire constater le travail accompli et juger si l’artiste est prêt ou non.

    Une soirée bien intéressante, encore une fois!!

Répondre à Sincever Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *