musiQC numériQC

MANIFESTES

Montréal, le 4 juin 2012

Le virage numérique au Québec
Secteur musique

Transparence, partage, accessibilité et collaboration : telles sont les valeurs fondamentales et incontournables du Web. À l’ère du numérique, ces valeurs sont omniprésentes et doivent être tenues en compte dans la refonte de notre appareil de soutien de la culture au Québec.

Désormais, pour créer, produire et mettre en marché de la musique au Québec, il faudra comprendre le Web, maîtriser ses outils et s’adapter aux nouveaux modèles et usages qu’impose l’ère numérique. Bien que la tâche soit grande, il est nécessaire que tous les intervenants de l’écosystème musical québécois participent au changement et deviennent des chefs de file, plutôt que des victimes de ce changement.

musiQCnumériQC propose des pistes d’actions concrètes présentées en 6 thématiques distinctes à travers ce lien proposant un document à télécharger, signer et à faire circuler : http://virage.musiqcnumeriqc.ca

Les membres de musiQCnumériQC


Montréal, le 3 juin 2010

Petit manifeste pour un Web musical québécois

Depuis la campagne contre le téléchargement de Distribution Select en 2003 (voir illustration), il ne se passe pas une journée sans que nous constations que la musique québécoise, et l’industrie culturelle qui a à charge son développement, se cherchent une posture en regard des nouvelles technologies. La question sous-tendue est : Comment revoir la relation entre les artistes et le public en tenant compte de l’arrivée d’Internet haute-vitesse? En 2007-2008, les industries québécoises de l’audiovisuel et de l’enregistrement sonore ont engagé près de 100 000$ pour endiguer le phénomène du P2P, prenant alors pour cible Sébastien Brulotte de QuebecTorrent, alors que plus récemment, l’Observatoire de la Culture et des Communications du Québec produisait une étude qui nous apprenait que près de la moitié des produits échangés de cette façon sont en fait des contenus non-disponibles sur le marché commercial. Quant au marché commercial, nous voyons qu’il glisse de plus en plus du côté de Apple et des autres acteurs mondiaux en-ligne pendant que notre Archambault Zik ne fait pas ses frais. Régulièrement, nous entendons des appels épars à se réunir pour discuter.

musiQCnumériQC a été mis sur pied par un groupe spontané de passionnés de la musique et du Web pour qu’enfin l’appel à la discussion autour des enjeux Internet se matérialise. Que l’initiative produise des résultats ou pas – il est encore impossible de le prédire, mais au moins, nous pourrons cesser de rêver dans les airs.

Que l’on évoque l’offre musicale légale en-ligne, les réseaux sociaux, les réseaux distribués, les applications webradios ou les blogues, plusieurs se questionnent quant à l’existence d’un Web spécifiquement québécois, ou même francophone, permettant de relayer au public notre offre spécifique. En clair, l’industrie musicale du Québec est-elle prête à prendre son virage numérique ? Pour nous, cette question mérite autant d’être adressée que toutes les questions qui fuseront au cours des prochains mois autour de la modernisation de la loi canadienne du droit d’auteur. Si nous adhérons à l’idée d’un Web davantage soucieux du droit d’auteur, faut-il que l’offre y soit riche et attrayante. Il faut que cette offre soit représentative de nos goûts et de nos spécificités culturelles.

Chez musiQCnumériQC, nous croyons qu’il existe une masse critique de développeurs et de projets technologiques à la fine pointe des besoins sectoriels, mettant en oeuvre des approches originales et ouvrant vers de nouvelles relations de proximité au sein d’une industrie québécoise de la musique renouvelée. C’est à la rencontre de ces nouveaux joueurs que nous vous convions!

Jean-Robert Bisaillon

14 comments for “MANIFESTES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *