musiQC numériQC

L’importance d’un site web pour un musicien

Le musiQCamp du mois de mai a été présenté par Dave Cool et David Dufresne, respectivement directeur des relations artistes et CEO de Bandzoogle à Montréal. Qu’est-ce que Bandzoogle? Une plate-forme en ligne qui permet à tout artiste de se construire un site web complet et professionnel, sans avoir besoin de connaissances en informatique et codages spécifiques. Sont aussi intégrés des outils marketing et statistiques dans un but d’optimiser sa présence web.

Plus précisément, la rencontre portait sur les dernières tendances et meilleures pratiques concernant la présence web des artistes. L’évolution du numérique, si elle entraîne des innovations et des nouveaux modèles, est reliée à un grand nombre d’outils disponibles. Le souci éventuel est qu’il y en a beaucoup (trop?), en comparaison au temps qu’un artiste peut y consacrer. Il est donc important de cibler lesquels ont le plus de pertinence.

Le manque d’attention des internautes

Aujourd’hui, notre société souffre d’un manque d’attention. Les multiples opportunités font que l’on « change » facilement : de téléphone, dans ses relations personnelles, dans la musique que l’on écoute etc. L’idée développée lors de la rencontre est que le centre névralgique du « business » d’un artiste devrait être son site Internet : un point d’ancrage pour le fan et une vitrine.

Un exemple intéressant : le fait de laisser son adresse courriel sur un site pour s’abonner à l’infolettre. Cela a beaucoup plus de valeur qu’un suivi Twitter ou Facebook. L’impact serait de 5 à 10 fois plus fort selon David Dufresne. Les 8000 amis Myspace d’il y a 5 ans ne valent plus rien aujourd’hui et il risque d’en être de même pour les réseaux sociaux du moment, qui seront un jour remplacés par d’autres malgré certains monopoles. Dans l’environnement numérique rien n’est sûr au vu de la vitesse d’innovation. Si un réseau social n’a plus la cote, il faut recommencer à construire une communauté sur un autre plus tendance, ce qui représente un long travail de fidélisation (et du temps sur la partie artistique!).

Prenons le cas Facebook : l’information est noyée parmi tant d’autres. Lorsqu’un message est posté, un autre l’est en même temps et l’attention du fan peut-être dirigée ailleurs. On notera que s’il n’est pas possible de trouver le site web d’un artiste, on peut légitimement se poser la question si le groupe existe encore! Un site web est synonyme de crédibilité.

Attention, nous ne dénigrons pas Youtube, Facebook, Twitter et autres services. Ces outils sont un supplément indispensable (et une continuité) pour attirer le public sur le site web de l’artiste.

L'importance d'un site web pour un musicien

Schéma présenté par David Dufresne lors du musiQCamp

L’importance du site web artiste

Un site internet lié à un nom de domaine est valable à vie tant qu’il est renouvelé. Il faut penser référencement : quand on tape le nom de l’artiste sur Google ou autre, il est important d’apparaître premier dans les résultats de recherche. Avoir un site bien établi, c’est donc augmenter les chances d’être visible lors des recherches Internet.

Une personne qui visite un site peut se concentrer uniquement sur l’artiste en question, sans être « polluée » par des informations impromptues. Les internautes sont à un clic de l’abonnement à l’infolettre ou de visiter la boutique (albums, merchandising etc.) Important : les statistiques fournies pour un site web, via par exemple Google Analytics, révèlent des informations que les réseaux sociaux ne peuvent fournir : (ex : quels mots-clés ont été tapé, quels supports sont utilisés pour accéder au site, qui sont les principaux référents etc.). Plutôt utile pour une vision à long terme et pour optimiser sa présence web.

Industrie de la musique, environnement numérique et fans

L’industrie musicale « traditionnelle » était axée sur la vente de disques avec de petites marges pour les artistes. Il fallait en vendre beaucoup. Tout était basé sur le volume. Les tournées étaient lancées pour promouvoir un album, dans un but purement mercantile. Internet et les nouvelles technologies ont ouvert des possibilités à beaucoup d’artistes : musique moins chère à produire, plus simple à enregistrer, plus accessible, avec une qualité sonore correcte pour un prix accessible=démocratisation des technologies d’enregistrement!

Actuellement la tendance s’est inversée : la musique est un support pour faire la promotion des tournées. C’est à dire qu’un concert est un moment présent qui entraîne une « rareté » recherchée par les fans. On se fixe sur la qualité des fans qui sont des partenaires. Ils ne se limitent plus à acheter un album et ne sont plus de simples « clients ». La tendance est à l’interaction avec eux. Le défi d’un artiste est de se poser la question : comment interagir efficacement avec mes fans pour qu’ils deviennent des partenaires plutôt que juste des consommateurs occasionnels? Le web offre beaucoup de possibilités!

En savoir plus sur Bandzoogle : http://bandzoogle.com/

PS: Bandzoogle propose gratuitement un livre blanc en anglais (la version française sera prochainement disponible) pour aider à monter ou améliorer son site internet étape par étape.

3 comments for “L’importance d’un site web pour un musicien

  1. 19 juin 2014 at 21 h 23 min

    Les outils pour les artistes sont effectivement très nombreux sur internet. Lorsque l’on cible la pertinence du meilleur outil, c’est souvent un choix personnel en fonction de ses habitudes d’utilisation. Il faut être à l’aise avec l’outil car on s’en servira souvent… On peut en faire tellement avec internet qu’il faut garder en tête ce qui est le plus important, ce que les fans ont besoin!

    Concernant la perte de communauté suite à un réseau social devenu impopulaire, cela peut être vraiment dommageable! Réfléchissez-y à deux fois!

    En tout cas, si aujourd’hui, les artistes font moins d’argent, il y en a plus qui en font! Le fait de se diriger de plus en plus vers la qualité de l’interaction devient un défi véritable pour l’artiste!

    • LucasD
      20 juin 2014 at 9 h 05 min

      Effectivement pas simple de faire son choix dans la « masse » d’outils disponibles, mais on retiendra quelques standards bien établis (pour le moment) avec notamment Youtube, Soundcloud, Tumblr.

      Il y a plus d’artistes avec l’arrivée d’Internet, la musique est ultra segmentée – Après la crise du disque, La source de revenus principale est devenue les concerts… Avec le fait avéré qu’il y a une différence de cachet de plus en plus grande entre les « petits »/ »en développement » et le têtes d’affiches. Certains festivals ne prennent pas de risque et préfèrent payer un « gros » artiste pour être sûr de couvrir les frais, en ramenant un public conquis d’avance.

      Comme très bien explicité lors de la conférence, se monter une vitrine sur le web avec un site bien établi et des réseaux sociaux pertinents reste un moyen de se faire connaître et de créer une fan base, tout en impliquant ses fans. On se sert d’un support aux multiples possibilités pour se promouvoir en amont, et ainsi faire vivre une expérience lors des concerts (enfin c’est l’idée!).

  2. 21 juin 2014 at 19 h 44 min

    Merci Lucas pour l’article !

    Un aspect très intéressant qu’un site web détiens comparé aux services gratuit (youtube, Bandcamp, etc.) , est la personnalisation à l’infinie : l’image devient de plus en plus importante pour vendre la musique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *