musiQC numériQC

Les compagnies musicales d’ici : Groupe Stingray Digital

Voici le premier article d’une série que l’on souhaite longue qui consiste à présenter nos découvertes de compagnies ou startups du Québec voir même du Canada en lien avec la musique.

Les compagnies musicales du Québec. À l’affiche : Stingray Digital

S’il y a une entreprise Montréalaise qui semble bien s’en sortir dans le domaine de la musique malgré les bouleversements apportés par l’ère numérique, c’est bien le Groupe Stingray Digital. L’annonce de son entrée à la Bourse de Toronto en est la preuve puisque c’est avec un gain de 20% qu’elle se fait remarquer mercredi. Lors de leur visite à notre événement en janvier dernier nous avons vite compris que le secret de leur réussite est très simple : leurs clients ne sont pas les consommateurs directement mais plutôt les télédistributeurs! Et c’est plusieurs millions de dollars de bénéfice qui sont réalisés chaque année.

Stingray, c’est quoi?

Cette entreprise fondée en 2007 par Alexandre Taillefer (qui n’est à ce jour plus dans la compagnie) et Eric Boyko (aujourd’hui dirigeant et principal actionnaire) a attaqué le marché au tout début avec des services de karaoké. Elle s’est ensuite diversifiée avec le rachat du service Galaxie à CBS radio canada anglais qui a été renommé comme Stingray musique, nouveau branding.

En fait, sans le savoir, pratiquement tout le monde connait Stingray musique, du moins les abonnés aux chaînes cablées peuvent profiter de leur contenu. Ce sont les chaînes musicales sans vidéo (ex : 500+ chez vidéotron, 900+ chez bell) offert par la plupart des télédistributeurs que l’on obtient avec un abonnement aux chaînes câblées. La croissance de l’entreprise est basée sur l’acquisition et le développement à l’international. Stingray, présente dans 113 pays, rejoint 110 millions de foyers à travers le monde!

Ce qui fait la différence du modèle d’affaires de Stingray avec les services de streaming actuels, c’est le principe du simulcast non interactif (la même chose passe à la tv, sur le web, sur mobile et, comme à la radio/tv traditionnelle ou satellite, il n’est pas possible de choisir ce que l’on entend ou voit). Stingray est avant toute chose un service de chaînes musicales, de tv, un fournisseur de contenu clé en main. Ce fonctionnement de type broadcast entre dans un modèle de radio et donne l’avantage à cette compagnie d’avoir les mêmes licences et structures de revenus tout en étant vérifiée par le CRTC et ayant les mêmes quotas qu’une radio calculés sur l’ensemble des chaines : 25% de contenu francophone et 35% de contenu canadien.

Stingray et les artistes

Stingray organise des sessions passplay pour la mise en avant d’artistes. L’artiste va chez eux ou Stingray se déplace pour des entrevues et performances avec diffusion sur leur chaine youtube et les médias sociaux. De cette manière, Stingray engage des relations intimistes avec les artistes. Cependant, en visionnant ces sessions, nous remarquerons qu’il s’agit surtout d’artistes à succès.

Comme pour les radios FM, Stingray a un département de sélection musicale. Les artistes ont donc la possibilité de leur envoyer leur musique pour une éventuelle intégration dans leur bouquet musical. Comme les chaines sont ciblées par genre musical, c’est une bonne vitrine pour les artistes mais il s’agit d’une autre clientèle que la musique sur demande, soit un public plus âgé en famille.

Si vous désirez soumettre des pistes récentes de votre musique et courir la chance de la voir diffusée sur les ondes de Stingray Musique, vous pouvez leur envoyer un lien vers un fichier compressé contenant une version digitale téléchargeable de haute qualité de votre nouvelle parution par courriel ou bien envoyer une copie de votre CD au : Directeur musical – Stingray Musique – 730 Wellington – Montréal QC H3C 1T4

Votre musique a t’elle déjà été diffusée par Stingray? Partagez-nous votre expérience!

1 comment for “Les compagnies musicales d’ici : Groupe Stingray Digital

  1. 9 juin 2015 at 7 h 57 min

    J’ai un de mes albums qui joue regulierement sur « le chill lounge » de Galaxy. Ca donne une bonne visibilité mais ca paye pas vraiment. 3$ pour un trimestre. J’ai aussi plusieurs pieces qui jouent dans les postes de soma.fm (secret agent, groove salad, deep space one). Ca paye rien du tout mais je recois regulierement des commentaires positifs et quelques fois, quelqu’un achete un de mes albums (dispo sur itunes et bandcamp)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *