musiQC numériQC

Comment obtenir l’attention de vos fans dans un univers où tout le monde se proclame musicien ?

Il faut avoir une indéfectible confiance en soi pour plonger dans une mare humaine lors d’un concert, ne pas avoir peur de se faire avaler par cette masse corporelle, piétiner par des  inconnus qui scandent fièrement votre nom, le refrain de la chanson ou tout simplement hurlant à tue-tête, parce que cela fait du bien de se défouler et de vivre une expérience mémorable avec son idole.

À la fin des années 90 l’arrivée de Napster annonçait la fin du business de la musique comme on a pu le connaître dans sa forme traditionnelle. Internet nous donne aujourd’hui la liberté de faire ce que l’on veut quand on le veut. Dans un univers où tout le monde se proclame musicien, craque un logiciel, fait des beats, apprend à devenir Deejay en 10 leçons, s’engouffre dans l’électro, le Dubstep, la pop ou l’E.D.M, sans avoir cultivé l’essentiel : une véritable fanbase réellement intéressée par votre musique, impatiente d’avoir régulièrement de vos nouvelles.

Non l’email n’est pas mort !

Il y a 6 mois, je tombe sur Stewart et Holly, deux musiciens de Nashville rencontrés sur Twitter. Ils ont la vingtaine, font de la Country. Ils sont The Springs. Une énième formation musicale qui tente sa chance dans cette ville mythique des États-Unis. Je me rends sur leur site Internet, pensant m’attarder quelques secondes et repart finalement avec sept chansons, guitare-voix offertes gratuitement. En échange, le groupe me fait participer à la future production de leur album et me demande de choisir ma chanson préférée.Comment obtenir l’attention de vos fans dans un univers où tout le monde se proclame musicien ?

Une semaine plus tard je reçois « Inside the Springs ». Une série de vidéos où l’on peut les suivre en tournée à travers les États-Unis.

Le 24 décembre, ils m’envoient des Chansons de Noël !

Ils me donnent de leurs nouvelles une fois par mois. Ils sont devenus mes amis, parlent avec beaucoup de naturel. Je peux suivre leurs déplacements à la loupe. J’achèterais sans hésitation leur single ou leur album. Ce ne sont plus des inconnus. C’est Stewart et Holly. Deux kids du Tennessee qui se fraient un chemin dans le monde de la musique. Ils ont réussi à piquer ma curiosité malgré mes connaissances limitées de ce genre musical. Ils ont passé les deux premiers tests : se faire découvrir et acquérir la confiance d’autrui.

Ils m’ont vendu leur histoire, leur vécu, les coulisses de leur groupe.

Je veux savoir qui vous êtes ! C’est surtout ce que recherchent vos fans ! 

J’ai l’habitude de m’abonner à des newsletters que je survole rapidement. Elles s’empilent dans ma boîte de réception sauf lorsqu’elles m’interpellent. Leur rôle est de :

  • Fédérer
  • D’éduquer
  • La qualité du contenu doit l’emporter sur la quantité
  • Elles s’adressent aux fans et non aux professionnels de l’industrie
  • J’ai l’impression de faire partie d’une aventure
  • C’est un rendez-vous hebdomadaire ou mensuel comme une série tv dont on attend la suite avec impatience

Votre objectif en tant qu’artiste est de développer une relation avec les personnes qui apprécient votre musique!

Malgré la prolifération des réseaux sociaux qui nous amènent à constamment communiquer via Twitter, Vine, Snapshat, Facebook, les ‘’vrais amis’’, ceux qui démontrent un réel intérêt pour votre art, doivent faire parti de votre liste courriels.  Pourquoi vous ont-ils choisi ? Quel âge ont-ils ? Si votre public est essentiellement féminin, votre discours, vos textes seront sensiblement différents. Soyez attentif à leurs besoins, leurs préoccupations, leurs aspirations.

Les Deadheads suivaient religieusement les Grateful Dead lors de leurs concerts. Avant d’enregistrer leur premier album, ils avaient déjà des fans inconditionnels. Un night club, une salle de concert, seront plus ouvert à collaborer avec vous si vous leur garantissez de remplir la salle. Votre liste est votre carte maîtresse comme le mailing listing de 1500 personnes que je possédais avec mes acolytes dans les années 90. Avant chaque événement, à la place des courriels, on envoyait et personnalisait nos cartons d’invitations. Nous passions des coups de fil aux personnes les plus influentes qui propageaient l’information dans leurs réseaux. The Springs a choisi d’impliquer ses fans dans les étapes de production de leur album. Chaque titre produit est partagé, commenté, testé sur scène.

Passons de la théorie à la pratique. Ouvrez un compte sur Mailchimp ou Aweber. Incitez vos fans à s’abonner à votre newsletter (sur votre site web) et envoyez leur un courriel. Demandez leur simplement comment ils vous ont découvert. Faites connaissance! Soyez juste régulier dans vos communications (hebdomadaire, mensuelle, tous les 3 jours etc.).

J’espère qu’un jour vous aurez l’occasion de faire des Slams comme Fra des Shakaponk. Retenez simplement qu’Internet a abattu les frontières. Votre rôle est de bâtir une relation de confiance avec vos fans. L’email marketing  fait partie de la solution.

Si vous aviez l’opportunité d’utiliser l’email pour communiquer avec vos fans, quels supports privilégieriez-vous pour raconter votre histoire ? Le texte, la vidéo ou le podcast ?

Ne manquez pas le prochain MusiQCamp sur la relation de presse:
– Projeter la bonne image – :
 http://www.facebook.com/events/1608786386001765/

Crédit photo à la une: CC0 Public Domain

6 comments for “Comment obtenir l’attention de vos fans dans un univers où tout le monde se proclame musicien ?

  1. 15 février 2015 at 21 h 41 min

    Merci Bika pour ce texte! Tu nous avais fait part de cette histoire avec ce band quand ça cadrait avec une conférence passée. Je ne me souviens plus précisément de quelle conférence il s’agit mais je me souviens que tu avais piqué pas mal la curiosité des gens!

    Je crois qu’aujourd’hui le support privilégié est la vidéo. Mais la vidéo ou l’audio à travers un podcast est une belle opportunité pour donner rendez-vous à l’auditeur. Cependant, c’est souvent beaucoup de travail pour peu d’auditoire au début et vite démoralisant. En persévérant, un autre univers peut être créé par les artistes et la création d’un rendez-vous faisant attendre avec impatience la suite comme une série tv est une très bonne idée!

    Ne penses-tu pas que le développement d’une relation avec les personnes qui apprécient notre musique ne peut il pas se faire avec Facebook aujourd’hui plutôt qu’avec le courriel?

    • 17 février 2015 at 16 h 54 min

      Je pense que Facebook fait partie des vecteurs que les musiciens doivent utiliser pour construire leur fanbase. C’est une plateforme où tu vas pouvoir créer le premier contacts avec ton public. Ensuite il est important que tu obtiennes l’adresse courriel d’une partie de ces visiteurs. C’est l’opportunité d’avoir une relation privilégiée avec ton public. Effectivement cela prend du temps pour commencer a voir des résultats. C’est un travail de promotion qui peut commencer à payer au bout de six mois. À titre d’exemple, pour avoir du trafic ciblé pour un site web, il faut compter six mois de travail pour commencer à voir des résultats pertinents ( de manière organique, sans publicité). Si tu décides de faire un podcast sur la musique par exemple, tu dois savoir à qui tu t’adresses. Cela parait évident au premier abord mais si ton message ne s’adresse pas a un public en particulier, tu auras beaucoup de difficulté à fédérer. Voici une application intéressante qui permet d’échanger un titre téléchargé contre une adresse email : http://click.dj . elle donne aussi la possibilité pour les fans de suivre leur artiste préféré sur plusieurs réseaux sociaux en un clique.

  2. 17 février 2015 at 21 h 04 min

    6 mois me semble réaliste, en effet! Je pense que c’est bon de le savoir car quand on débute, cela ressemble à une éternité…

    Merci pour cet outil, il a l’air bien intéressant!

  3. 8 mars 2015 at 17 h 03 min

    Pour en revenir au courriel à envoyer @bika-botenda de quel longueur devrait-il être? Quels sont tes conseils à ce sujet?

    • 10 mars 2015 at 10 h 11 min

      Si l’on parle de texte, il n’est pas obligatoire que ton contenu soit court pour ne pas incommoder tes lecteurs. si ce que tu racontes dans ton email a un réel intérêt, tu peux facilement écrire 500 à 600 mots. encore une fois tout dépend le contexte et la stratégie que tu souhaites adopter. Dans mon exemple ci-dessous (500 à 600 mots), tu pourrais décider de poster la totalité de ton article de blog, ajouter un hyperlien si tes fans souhaitent le consulter sur ton site Internet et insérer des icônes de partage pour que ton email soit partagé sur les réseaux sociaux ou simplement transféré entre amis. L’important avant de se lancer est d’avoir en place une stratégie. C’est à dire, définir quels sont les objectifs que tu souhaites atteindre. Il ne faut pas avoir peur de modifier son plan si le niveau d’interaction n’est pas la hauteur de tes espérances. L’une des problématiques qui ressort souvent chez les artistes est la faculté de pouvoir se trouver des endroits où jouer en ayant une rémunération. Ils veulent souvent se trouver un agent, une agence de booking qui s’occuperaient de la promotion, du marketing. Mon conseil ! Donnez leur envie de travailler avec vous ! Donnez leur des arguments pour pouvoir vous vendre auprès des salles, des festivals etc. Si vous avez un système en place qui vous permet de bâtir une liste, d’interagir avec vos followers sur les réseaux sociaux. Vous minimisez les risques et augmentez votre pouvoir de négociation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *