musiQC numériQC

Musique et numérique : quoi de neuf en mars 2014 ?

Musique et numérique : quoi de neuf en mars 2014 ?Milk Music : le service de streaming musical gratuit de Samsung ouvre ses portes

Les services de musique en ligne ont le vent en poupe en ce moment, après Apple et son iTunes Radio et Google avec son Play All Access c’est au tour du Coréen Samsung de proposer la sienne intitulée : Milk Music. Au programme de la musique , évidemment, mais, pour le coup, gratuitement et sans publicités… enfin pour l’instant. Limité actuellement aux États-Unis, on peut évidemment se poser la question suivante : qui sera la vache à lait dans tout ça ? Source


Le Vatican numérique

Les voies du seigneur se numérisent, la bibliothèque du Vatican a annoncé avoir débuté la numérisation de collections de manuscrits anciens. S’étendant sur les 4 prochaines années, le projet consiste à numériser pour le moment 3000 documents (82 000 sur le long terme) contenant des documents importants pour l’humanité tels que des “oeuvres fondamentales de l’histoire des sciences des mathématiques et de la médecine” dont les origines remontent en partie au Moyen- ge ou à la Renaissance. Et le Québec lui, dans tout ça ? Il en est où ? Source


Twitter Music baisse le rideau

Combien de personnes ont appris l’existence de Twitter Music par le biais de cette annonce ? Beaucoup trop je crois. CQFD en quelque sorte. Twitter promet cela dit d’« expérimenter de nouvelles façons » de découvrir de la musique dans le futur… Source


Musique : la FNAC lance un service de streaming low cost

Plus cher que gratuit, la Fnac (chaîne française de magasins spécialisés dans la distribution de produits culturels) a décidé de lancer son service de musique en ligne « low cost » soit 2 euros (environ 3 dollars canadiens). Une offre, comme celle de Samsung, qui peut nous faire de nouveau poser des questions extrêmement importantes concernant la rémunération des artistes et la guerre des tarifs « à tout prix »… Source


Les chansons les plus rejouées sur les sites de streaming

Paul Lamere, directeur de développement de The Echo Nest présente une étude intitulée « The most replayed songs » réalisée sur les titres les plus rejoués sur les sites de streaming comme Spotify ou Rdio. Le constat est simple et sort de sa bouche : “Nous avons une tendance compulsive à abuser des choses que nous aimons comme les chips, les glaces, ou les séries TV. Et la musique ne fait pas exception”. La culture et l’art rabaissés au rang d’un paquet de chips ? J’ai mal au coeur… Source


L’industrie de la musique ne profite qu’aux superstars

C’est sur le Music Industry Blog, pour le compte de la société MIDiA Consulting, que Mark Mulligan, après une analyse, soulève l’information suivante : 1% des artistes accaparent 77% du marché de la musique. Le numérique révèlerait-il ici l’existence d’autres mondes que celui des majors et des artistes jetables qui inondent les médias de masse ? Tiens, je reverrais bien Matrix moi… Source


En réponse à Jay-Z le Wu-Tang ne mettra en vente qu’un seul exemplaire de son album secret

Jay-Z aurait donné 5 millions de dollars à Samsung pour qu’ils fassent fuiter son dernier album… le Wu Tang apprenant ça, décide d’éditer son prochain album à un niveau de raffinement digne d’une oeuvre d’art, à un seul exemplaire et donc pour un coût exorbitant. Le propriétaire aura lui, le droit de le diffuser, ou pas, le groupe écartant toute éventualité de le diffuser numériquement de son côté. Pourrait-on ne jamais l’entendre si un propriétaire privé l’acquiert ? Finira-t-on par aller au musée pour l’écouter ? Quelles mesures de sécurité devront alors être prises ? En tout cas il s’agit autant d’un acte « sans précédent dans l’histoire de la musique contemporaine » que d’un pied de nez qui pourrait très vite virer au grand ridicule… Source


ADDENDUM!

Le contrecoup le plus négatif de la guerre au partage et son véritable objectif

L’actualité et son rythme effréné c’est bien, mais au bout d’un moment il faut faire pause et commencer à réfléchir afin de mieux penser pour mieux bâtir. C’est ce vers quoi Calimaq (juriste et bibliothécaire) et son blogue Silex essayent de nous emmener.

Dans “Le contrecoup le plus négatif de la guerre au partage et son véritable objectif”, il nous permet de revenir sur le phénomène de “longue traîne”, de relier les phénomènes de centralisation / décentralisation d’Internet (qu’il est absolument nécessaire de comprendre aujourd’hui) à la répression du partage et en faire sortir à mon sens deux mondes, celui des « consommateurs mimétiques » face à celui du « mouvement d’individuation », celui du monde vertical, en partie, des ayants droits, à celui de l’horizontalité que rend possible Internet.

Une lecture riche, dans l’air du temps, de la nourriture pour l’esprit : indispensable. Lire l’article


Notre prochain rendez-vous musiQCamp le jeudi 27 mars 2014 à 18h

Ce rendez-vous mensuel du dernier jeudi de chaque mois a pour sujet l’industrie musicale à l’ère numérique au Québec. Les participants sont généralement composés d’artistes, de compositeurs, de gérants, d’agents de spectacle, d’avocat, de communicateurs… sans oublier le simple consommateur qu’il ne faut pas oublier ou négliger! C’est ouvert à toutes celles et tous ceux qui souhaitent partager ce même intérêt qu’ils ont en commun.

Sujet de mars : Des outils numériques québécois pour la relève. En savoir plus

1 comment for “Musique et numérique : quoi de neuf en mars 2014 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *